Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


Journée nationale pour la qualité de l’air: Inquiétude sur le niveau de particules fines à Kawéni

Publié le mercredi 21 septembre 2016 à 14:27
Aucun commentaire

Le ministère de l’environnement organise ce mercredi la 2e journée nationale de la qualité de l’air. L’occasion pour l’association Hawa Mayotte de faire le point sur la situation dans notre département avec les résultats de ses premiers relevés.

Le laboratoire mobile pour mesurer la qualité de l'air de l'association Hawa Mayotte (Photo: Hawa)

Le laboratoire mobile pour mesurer la qualité de l’air de l’association Hawa Mayotte (Photo: Hawa)

Nous avons tous le droit de respirer un air qui ne nuit pas à sa santé. C’est le grand principe posé il y a tout juste 20 ans par la loi LAURE (Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Énergie). Ce texte impose à chaque région un observatoire de l’air pour créer un réseau de surveillance à l’échelle nationale. Aujourd’hui, les différentes associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’air (AASQA) gèrent un maillage de 650 stations de mesure implantées sur le territoire et donc également à Mayotte. Chez nous, c’est l’association Hawa qui est chargée de ce travail.

Ces associations ont pour mission de surveiller, modéliser, prévoir, alerter et réaliser des études sur le sujet. Elles évaluent aussi les actions mises en œuvre pour améliorer la qualité de l’air.

Pour cette journée, Hawa a décidé de se faire connaître en organisant sa première journée portes-ouvertes*. Elle propose de faire découvrir la façon dont l’air est actuellement surveillé sur le territoire mahorais mais les résultats des premières observations qu’elle a réalisées.

Des premiers résultats rassurants

Hawa a reçu son premier laboratoire mobile en mai dernier. Il est actuellement en phase de tests et d’étalonnage. D’autres capteurs ont également été réceptionnés ce qui a permis le lancement d’une première campagne d’évaluation de la qualité de l’air. Ce sont ainsi une douzaine d’emplacements de mesures répartis sur l’ensemble de l’île, en zones urbaines et en brousse, qui ont été testés. Cette surveillance porte sur 4 polluants réglementés qui sont le dioxyde d’azote, le dioxyde de soufre, l’ozone et le benzène.

hawa-mayotte-journee-nationale-de-la-qualite-de-lairAprès 6 mois de prélèvements et d’analyses, Hawa indique que les premiers résultats en dioxyde d’azote, dioxyde de soufre et ozone sont plutôt rassurants et sont inférieurs aux seuils réglementaires de la qualité de l’Air (respectivement de 40, 50 et 120 µg/m3). En zone urbaine et trafic routier, les mesures en benzène sont inférieures aux valeurs limites sanitaires de 5 µg/m3, cependant elles oscillent autour de l’objectif de qualité de 2 µg/m3.

Préoccupations sur les particules fines

Les mesures concernant les particules fines (poussières), polluants réglementés également, sont en revanche moins bonnes. Le niveau de ces particules n’est mesuré qu’à un seul emplacement dans la zone de Kawéni (au niveau EDM) au moyen du laboratoire mobile. Malgré le peu de résultats encore obtenus et comme il était pressenti, le niveau des particules fines PM10 (particules dont le diamètre aérodynamique est inférieur à 10µm) indique des concentrations qui flirtent avec la valeur moyenne limite annuelle de 40 µ/m3.

hawa-mayotte

Le logo de l’association Hawa qui mesure la qualité de l’air à Mayotte

Après ces premiers relevés, une campagne de mesures exploratoires plus vaste, en différents lieux sur Mayotte, va être engagée dans les prochaines semaines pour une durée de plusieurs mois.

La mise en place de l’association

Hawa Mayotte existe depuis près de 2 ans. Son activité a été, en 2015, essentiellement administrative et consacrée à sa mise en place fonctionnelle (budget, financement, personnel, recherche de locaux et installation, réseau informatique, achat d’un véhicule etc.). Techniquement et en collaboration avec le LCSQA (Laboratoire Centrale de Surveillance de la Qualité de l’Air), des besoins d’investissements en instrumentations de mesures ont été définis et engagés.

Pour cette Journée nationale, le public peut donc visiter pour la 1ère fois ses locaux*, le petit laboratoire d’analyse et de métrologie et la remorque laboratoire. Le personnel de Hawa Mayotte se tient à la disposition des visiteurs pour répondre à toutes les questions.

6 mesures de bon sens

Hawa profite aussi de cette journée pour rappeler les 6 bonnes «mani’air» à adopter : privilégier la marche, le vélo, le co-voiturage et les transports en commun (malheureusement, actuellement limités aux taxis collectifs et aux transports scolaires à Mayotte), entretenir régulièrement son véhicule, couper le moteur de sa voiture lors d’arrêts même brefs, adopter une conduite souple et limiter sa vitesse, maîtriser la température (climatisation) et bien aérer sa maison et surtout, ne pas brûler ses déchets verts, ses détritus et arrêter les défrichements par brûlis. «Il faut savoir que le fait de brûler 25 kilos de déchets verts émet autant de particules qu’un véhicule diesel récent roulant sur 3000 km, soit 20 fois le tour de Mayotte !»

Pour communiquer au public le futur indice de pollution au quotidien ainsi que tous les résultats des mesures sur l’actualité de la qualité de l’air à Mayotte, un site internet «Hawa Mayotte» devrait bientôt voir le jour.

RR
www.lejournaldemayotte.com

*Hawa est installée aux Hauts-Vallons (derrière JUMBO Score), Résidence Canopia au 1er étage juste au-dessus du M’Biwi Café.

Tagged under , , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
13:00 Un policier blessé par un parpaing, ses collègues se mobilisent
11:39 La ministre des Outre-mer Annick Girardin célèbre la mémoire des esclaves devenus citoyens
9:48 Grève au CHM: les déclarations de naissance doivent se faire à la mairie
8:50 Le lycée Bamana sous protection policière
8:31 « Les prud’hommes en 2018 à Mayotte, c’est possible ! », lance le Medef
5:16 Matis lance un concours, bien doté, de projets en développement durable
4:59 CHM : les grévistes divisés entre la rue et les plages
HIER Le personnel gréviste de Colas s’est rendu au tribunal ce lundi
HIER Jour férié ce jeudi: la préfecture fait le pont

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
L’affaire de la prise des 67 kilos d’or pourrait se conclure par une relaxe
Énervé par un barrage, l’ancien militaire tire, et blesse une jeune fille
Tribunal: Plaidoyer contre les petits boulots non déclarés
Rab de prison pour un incendiaire de cellule
Condamnation d’un passeur récidiviste : « En prison, pour lui éviter le lagon »
Relaxe TV Mafoumbouni : Jacques-Martial Henry renonce à faire appel
Relaxe de TV Mafoumbouni : Jacques-Martial Henry va faire appel
Procès TV Mafoumbouni/ J. Martial-Henry : relaxe pour les auteurs du sketch


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL