Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


La protection des espaces naturels de l’île devient une des priorités du département

Publié le mercredi 1 mars 2017 à 5:30
Aucun commentaire

Le conseil départemental reprend des couleurs puisque, outre l’action sociale, l’environnement était à l’honneur lors de la séance plénière hier. De là à dire que certains conseillers se mettent au vert !...

Raïssa Andhum présentait les 1ères pistes du Schéma départemental des Espaces Naturels sensibles

Raïssa Andhum présentait les 1ères pistes du Schéma départemental des Espaces Naturels sensibles

La commission Aménagement et développement durable a mal débuté la plénière avec le retrait de deux articles, « en l’absence de la direction foncière », dont l’un d’une grande importance puisqu’il portait sur un suivi hydrométéorologique par le Bureau de Recherches géologiques et minières (BRGM) sur des Bassins versants du nord, dont celui qui abonde la retenue collinaire de Dzoumogné.

Le département a ensuite lancé le top départ du Schéma départemental des Espaces Naturels sensibles (SDENS) de Mayotte. Les Schémas ne sont pas un « machin » de plus, mais, s’ils sont définis correctement, des cadres qui permettent ensuite de financer des actions annuelles, comme le montre celui qui a trait à l’Enfance.

Dans ce cas, il s’agit de préserver les espaces naturels sensibles, « une action rendue indispensable par la cohabitation ‘difficile’ entre intérêts publics et usages privés », notait le président du Conseil Economique, social et Environnemental (CESEM) Abdou Dahalani. Le lavage en rivière en est une illustration, la culture sur brûlis, une autre.

Protection des zones de captage de l’eau

« La taxe d’aménagement, payée lors du dépôt du permis de construire, est un des outils qui permet de financer des actions de protection des espaces naturels sensibles », expliquait Raïssa Andhum, 3ème VP en charge de l’Aménagement et du Développement durable qui proposait, et faisait adopter, sa reconduction au taux de 1%.

Zone humide de Dembéni

La Zone humide de Dembéni

Des conventions seront passées avec des propriétaires publics ou privés en fonction des espaces à protéger, un début d’anticipation et de prise en compte de la protection des richesses de l’île, « ce projet de schéma n’est pas sans rappeler la problématique de l’eau en cours, et singulièrement les politiques de sauvegarde et de protection des zones de captage de la ressource », glissait le CESEM.

Il appelait pour la rédaction du Schéma à laisser une large part à la concertation des acteurs associatifs intervenant dans la promotion et la sauvegarde de l’environnement, des institutionnels en charge de la défense de l’environnement, et des acteurs économiques exerçant sur ces milieux sensibles. Comme cela se fait dans les autres départements.

Passer à 70% d’énergies renouvelables

Chiffrer les besoins et les résultats, demande Abdou Dahalani

Pour Abdou Dahalani, il s’agit aussi de lutter contre la « squatterisation » des espaces à protéger

En effet, le CESEM estime que l’enjeu essentiel de ce schéma est « de pouvoir maitriser les espaces sensibles par des politiques d’usages protectrices, et de lutter contre le phénomène de « squatterisation » incontrôlée sur les espaces sensibles, et de punir sévèrement toutes les atteintes à la nature. » L’objectif de préservation se double de celui du développement touristique.

L’autre volet de la séquence Environnement touchait au mix énergétique, puisqu’il s’agissait de valider le projet de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie de Mayotte (PPE). Vous savez, les voitures électriques des élus ! Il a été élaboré conjointement par le conseil départemental, l’Etat et les acteurs de l’énergie, « examiné par des experts nationaux », et permet d’envisager « de passer des 5,6% d’énergies renouvelables à 70% d’ici 2030 », rapporte Raïssa Andhum.

Raillée par son collègue d’opposition Nomane Ousseni qui s’étonnait de ne pas voir tous les jours le président Soibahadine au volant d’une électrique, elle évoquait que depuis, les choses s’étaient précisées : « Nous pouvons compter sur 1,9 million d’euros de subventions pour les véhicules électriques ou les stations de recharge, que nous allons bientôt acquérir. »

Les problèmes de stockages de l’énergie solaire sont résolus partout en France, sauf à Mayotte qui attend l’aval de la commission de régulation de l’énergie qui bloque le projet Opéra*, « nous sommes allés plaider ce dossier en notre faveur à Paris », précise l’élue.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* L’ «Opération pilote énergies renouvelables» consiste en une sorte de pile gigantesque qui se recharge à l’énergie solaire et qui permettrait au réseau électrique mahorais de passer le fameux cap de 30% d’alimentation aux énergies renouvelables

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER La gendarmerie débloque le dépôt Total de Longoni, 10 camions-citernes quittent les lieux
2 jours Mise en place de la retraite complémentaire à Mayotte : partenaires sociaux et parlementaires au travail
2 jours Bourse aux vêtements à Bandraboua: après la collecte, la revente le mardi 22 août
2 jours Grève chez Total : le coordinateur national FO écrit à la direction du groupe
2 jours Grève à Total : le MEDEF demande des mesures pour les entreprises au préfet
3 jours Grève à Total : toujours l’impasse
3 jours Une assemblée plénière du Conseil département lundi prochain
3 jours Le conflit Total entre dans sa 2e semaine : le point sur les arrêtés préfectoraux
3 jours Le Département défend le recrutement du directeur de la MDPH

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL