Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Océan Indien


La solidarité après le très lourd bilan du cyclone Enawo à Madagascar

Publié le dimanche 19 mars 2017 à 16:35
Aucun commentaire

Le compteur du bilan d’Enawo continue de tourner à Madagascar. Il est désormais de 81 morts et 18 disparus. Plus de 425.000 personnes sont sinistrées. Les aides se multiplient alors que les inquiétudes sont fortes sur la saison agricole.

Le président a déclaré le pays en état de "sinistre national" après le passage du cyclone Enawo

Le président a déclaré le pays en état de « sinistre national » après le passage du cyclone Enawo

Il a fallu attendre mercredi, le 15 mars, pour que les autorités malgaches déclarent officiellement une partie du pays en état de «sinistre national». Cette déclaration permet, enfin, de débloquer les fonds des partenaires internationaux et de déployer les aides d’urgence internationales alors qu’une semaine après le passage du cyclone Enawo, le bilan provisoire est toujours plus lourd. On parle à présent de 81 morts, 18 disparus et près de 425.000 sinistrés, selon les derniers chiffres du Bureau malgache de gestion des risques et des catastrophes naturelles (BNGRC).

Un avion de l’Unicef a atterri vendredi sur le tarmac de l’aéroport de Tananarive, avec à son bord près de 80 tonnes d’aide humanitaire. Il faut dire que les enfants subissent de plein fouet les conséquences du cyclone: 700 écoles sont à reconstruire et le ministère malgache de l’Edaction nationale a établi un total de 2.000 salles de classes inondées, endommagées ou totalement détruites, privant de cours près de 60.000 élèves.

«Le Malin» sur zone

Les Fazsoi se mobilisent: 45 tonnes de matériel sur le patrouilleur "Le Malin"

Les Fazsoi se mobilisent: 45 tonnes de matériel sur le patrouilleur « Le Malin »

«Nous avons des tentes pour des écoles temporaires et des kits scolaires. Ce qui nous inquiète le plus c’est le risque de transmission de maladie, alors il y a des médicaments, surtout contre le paludisme et la diarrhée», explique Matthew Conway, porte-parole de l’Unicef à Madagascar, à nos confrères de RFI.

Le patrouilleur français «Le Malin» achemine également du fret humanitaire depuis La Réunion vers Madagascar. Les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) viennent appuyer le déploiement de la PIROI, la Plateforme d’Intervention régionale de l’océan Indien, gérée par la Croix-Rouge française. L’équipage du patrouilleur a chargé 45 tonnes de fret humanitaire composé de 2.300 kits de reconstruction de l’habitat.

Inquiétudes sur l’agriculture

Et les dons se multiplient en provenance de la diaspora mais aussi de différents pays. Le gouvernement mauricien a décidé par exemple de faire un don de 10 millions de Roupies (263.000 euros) à Madagascar pour aider à la reconstruction. La Chine offre un don en nature de 13.500 euros, composé surtout de riz et d’huile alimentaire pour répondre aux besoins les plus urgents de la population.

Des repas solidaires offerts par l'opérateur téléphonique Orange

Des repas solidaires offerts par l’opérateur téléphonique Orange

Les entreprises malgaches sont également en première ligne dans une mobilisation citoyenne. Ainsi, les salariés de l’opérateur téléphonique Orange offrent des repas solidaires à plus de 500 sinistrés à Antananarivo durant trois jours, dans trois quartiers de la capitale.

Outre l’urgence, Madagascar s’inquiète aussi pour la saison agricole aussi bien pour les productions locales que celles destinées à l’exportation. Par exemple, le cyclone Enawo aurait endommagé ou détruit jusqu’à 30% des plants de vanille à Madagascar, le premier producteur mondial. Les spécialistes s’attendent à des prix élevés et une vanille de médiocre qualité.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
12:25 Trois manifestants convoqués au tribunal pour « violences aggravées »
HIER Annonce d’une mission d’étude de faisabilité sur le placement de l’hôpital en zone internationale
HIER Plusieurs points de blocage à Mamoudzou suite à des échauffourées
HIER Koungou ; travaux prévus au rond-point de Majicavo Lamir
HIER Mamoudzou : travaux à Doujani à partir de lundi
HIER Des manifestants bloquent la barge et l’amphidrome
2 jours La manif des transporteurs scolaires converge vers Mamoudzou
2 jours Grève de l’intersyndicale de l’Education ce jeudi : UNSA rejoint la FSU
2 jours La France Insoumise : des mesures pour la jeunesse de Mayotte

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Koungou : torturé et pendu pour une télé volée
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL