Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Santé


L’ARS OI à l’écoute des besoins en santé de Mayotte pour les 10 ans à venir

Publié le jeudi 2 mars 2017 à 5:15
Aucun commentaire

Le précédent Projet de Santé est jugé trop généraliste pour être efficace. La démarche est donc différente cette fois. L’Agence régionale de Santé se polarise sur des objectifs précis, définis avec les acteurs locaux. Un espoir de voir donc notre île mieux intégrée à la politique régionale de santé.

Sandra Demestre présentait les enjeux et les échéances du Projet régional de Santé

Sandra Demestre présentait les enjeux et les échéances du Projet régional de Santé

Les professionnels de l’Agence Régionale de Santé Océan Indien préparent actuellement le Projet de Santé Réunion-Mayotte (PRS) 2018-2027. Il définira pour les 10 prochaines années les objectifs d’amélioration de la santé de la population des deux îles, et les évolutions nécessaires de l’offre de soins, de prévention et d’accompagnement médico-social pour y répondre.

Pour le présenter aux médias ce mercredi, trois représentants de l’ARS OI, Etienne Billot, Directeur de la Stratégie et de la Performance, Sandra Demestre, Directrice générale adjointe, et le docteur Jean-Marc Simonpieri, Responsable performance et projet de santé. Ils sont aussi à Mayotte pour animer un grand séminaire santé qui se tiendra ce jeudi au Centre universitaire : « Il réunira prés de 60 personnes, professionnels de la santé, médecins hospitaliers, associations, institutions et collectivités », rapporte Sandra Demestre.

Il fait suite aux deux journées d’ateliers des 24 et 26 janvier où les mêmes acteurs ont pu exprimer leurs attentes sur le PRS. Le précédent courait sur la période 2012-2017, et sa performance est à prouver à l’heure de son bilan. L’offre de soins ne s’est pas améliorée à Mayotte, qui se sent régulièrement oubliée en terme de santé au profit de La Réunion. Personne de l’antenne de Mayotte n’assistait d’ailleurs à la conférence de presse.

Vos contributions attendues sur le site de l’ARS

Etienne Billot défend le bilan du précédent PRS

Etienne Billot défend le bilan du précédent PRS

Sans partager totalement ce constat, « nos médecins se mobilisent rapidement pour venir à Mayotte, et nous avons quand même absorbé 2.500 naissances de plus en 2 ans au CHM », Etienne Billot et Jean-Marc Simonpieri reconnaissaient malgré tout, le côté « exhaustif du précédent Projet de Santé », « il faisait 1.300 pages, nous ne sommes pas sûr que tout le monde l’ait lu », rajoutait Sandra Demestre.

La nouvelle directive est donc de concentrer les énergies sur des objectifs limités, « pour garantir leur impact. » A l’issue des ateliers tenus à Mayotte, plusieurs enjeux ont été définis : la nutrition, notamment celle des enfants en axant sur la prévention de l’obésité, l’accès à l’eau potable, la Santé de la mère et de l’enfant, la fidélisation des professionnels de santé et leur formation sur place, le développement et l’accompagnement du handicap.

La démocratie sanitaire est au rendez-vous puisque les usagers que nous sommes, pourrons apporter nos contributions sur www.ocean-indien.ars.sante.fr

« Proposer un système de santé innovant »

Le docteur Simonpieri se réjouit d'échanger avec des acteurs concernés

Le docteur Simonpieri se réjouit d’échanger avec des acteurs concernés

Le PRS est constitué de 3 documents complémentaires, le Cadre d’Orientations stratégiques qui définit les objectifs généraux, le Schéma Régional de Santé qui traduit en évolution attendue l’Offre de santé, « dont la prise en comptes des maladies chroniques, d’un risque infectieux fort, de l’apparition de maladies cancéreuses, de la précarité sociale et des conditions de vie, de la jeunesse de la population, etc. », et le Programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies.

Le docteur Simonpieri trouve les échanges, menés dans les ateliers, encourageants, « lors du premier PRS, les maires avaient été concertés et des débats publics proposés. Mais aujourd’hui, on sent une vraie prise de conscience des acteurs à Mayotte, une vraie volonté de faire évoluer les choses et de construire ensemble la politique et l’offre de soins adaptée. Nous devons prendre en compte le manque de médecins, le temps d’attente, etc. Et proposer un système de santé innovant ici, basé notamment sur les innovations technologiques, pour pallier le déficit des professionnels de santé. »

Le séminaire santé de demain va donner le top départ des synthèses et rédaction du Cadre d’Orientations stratégiques « qui doit être prêt courant mars-avril », avec un Schéma qui sera ensuite bouclé fin juin. « Nous les présenterons à la préfecture et au conseil départemental à la fin de l’année, pour un texte qui doit être promulgué avant le 1er janvier 2018. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
HIER Assemblée nationale : François de Rugy élu président
HIER Donnez votre avis sur le plan de prévention et de gestion des déchets dangereux
HIER Contrôle de taxis en Petite Terre: plusieurs infractions relevées
HIER Conflit Colas : En l’absence de blocage, la CGT Ma attend l’ouverture des négociations
HIER Le préfet de Mayotte reçu ce mardi par la ministre des Outre-mer
HIER Café Naturalistes sur l’île Europa
3 jours Un major de gendarmerie de la brigade de Mtsamboro visé par une enquête préliminaire
3 jours La petite Mélissa, disparue depuis lundi, retrouvée saine et sauve
3 jours Flou sur la date de l’Aïd El-Fitr

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès
Jugement de fraude aux passeports : « Il faut mettre les points sur les ‘i’ et les barres aux ‘t’


PORTRAITS
Goula Goula: les vainqueurs de la WebCup 2017
WebCup : pas de doute, Mayotte dispose d’un vivier de geeks et de créateurs internet



Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL