Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Budget


Le département fait 10 millions d’économies et attend les contributions de l’Etat pour l’équilibre

Publié le vendredi 29 juillet 2016 à 5:30
Aucun commentaire

Sans la charge de la dette des exercices précédents, le budget du conseil départemental serait à l’équilibre… Mais il faut pourtant faire avec.

Département: La majorité vote une durée limite de 2 ans pour l'affectation des agents à l'extérieur

Département:10 millions d’économies

Séance plénière ce jeudi matin, au conseil départemental. A l’ordre du jour, on devait parler du financement du musée pour 2016, de la convention d’exploitation du marché couvert (rapport reporté), du transfert au département des parcelles cadastrales appartenant à l’Etat ou encore de l’augmentation des tarifs pour la prise en charge des personnes en situation de dépendance (qui passe à 16,55€ contre 13,50€ précédemment). Mais au final, ce sont les Jeux de la CJSOI et les finances du département qui ont monopolisé les interventions.

Au regard du budget primitif 2016 du conseil départemental, la chambre régionale des comptes a, en effet, demandé au département de réduire ses dépenses en investissement et fonctionnement.
Abdou Dahalani, le président du Conseil économie, social et environnemental (CESEM) relève que «tout cela arrive à un moment particulier au conseil départemental». Pour le CESEM, «la situation décriée remonte à plusieurs années et du coup, est-ce que les mesures préconisées seront tenues?» Et toujours, dans sa lignée, il rappelle que «le gouvernement veut redresser les comptes de Mayotte» mais encore une fois, insiste-t-il, «comment le conseil départemental va faire?».

«Les orientations d’action doivent prendre en compte les arbitrages budgétaires», conseille finalement Abdou Dahalani.

10 millions d’économies

C’est donc à Ben Issa Ousseni, vice-président en charge des finances, de parler des efforts du département pour réduire son déficit budgétaire. Il annonce que le déficit 2016 prévu à hauteur de «29 millions d’euros est finalement réduit à 19 millions». Après correction, le conseil départemental présente un budget de 276 millions d’euros en fonctionnement et de 272 millions en dépenses.

Ben Issa Ousseni a soumis la motion au président du département

Ben Issa Ousseni

Pour lui, le conseil départemental a donc «un budget en équilibre avec un excédent de 4 millions d’euros», seulement «nous avons l’obligation, de résorber les déficits antérieurs, d’où le déficit de 4 millions en fonctionnement», explique Ben Issa Ousseni.

Les contributions de l’Etat pour le social

Le conseil départemental attend surtout un apport de l’Etat qui devrait être verse au financement des PMI à hauteur de 10 millions d’euros, et 10 autres millions d’euros pour l’aide sociale à l’enfance (ASE). Enfin, le CD attend «que l’Etat augmente sa contribution pour le revenu de solidarité active», le RSA. Actuellement, la contribution de l’Etat est à hauteur de 15 millions d’euros, sauf que chaque année le département doit réévaluer son montant.

Manuel Valls, le Premier ministre, a assuré en avril dernier à Soibahadine Ibrahim Ramadani, que le département peut compter sur l’Etat. «Il y a des possibilités pour le Conseil départemental de faire des économies et d’arriver en équilibre en 2017» pour Ben Issa Ousseni, même s’il se congratule «des efforts réels déjà faits».
Soibahadine Ibrahim Ramadani dit «rester optimiste par rapport aux engagements de l’Etat».

K.A
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
12:25 Trois manifestants convoqués au tribunal pour « violences aggravées »
HIER Annonce d’une mission d’étude de faisabilité sur le placement de l’hôpital en zone internationale
HIER Plusieurs points de blocage à Mamoudzou suite à des échauffourées
HIER Koungou ; travaux prévus au rond-point de Majicavo Lamir
HIER Mamoudzou : travaux à Doujani à partir de lundi
HIER Des manifestants bloquent la barge et l’amphidrome
2 jours La manif des transporteurs scolaires converge vers Mamoudzou
2 jours Grève de l’intersyndicale de l’Education ce jeudi : UNSA rejoint la FSU
2 jours La France Insoumise : des mesures pour la jeunesse de Mayotte

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Koungou : torturé et pendu pour une télé volée
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL