Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Politique


Le visage des Mahorais qui marchent avec Macron

Publié le jeudi 16 mars 2017 à 5:00
Aucun commentaire

Une majorité macédoine comme Mayotte les aime. Politiques et société civile se sont rassemblés de tous les horizons, formant un prisme similaire à la métropole : toutes les bonnes volontés pour la bonne cause. Cette cause, c’est faire avancer le pays, et pour ce qui nous concerne, « développer Mayotte », appellent les membres de son comité.

Une compilation de nombreuses personnalité pour piloter En Marche ! à Mayotte

Une compilation de nombreuses personnalité pour piloter En Marche ! à Mayotte

Ce qu’il y a de bien chez Macron, c’est que tout le monde y trouve quelque chose : ce sera «un monde métissé parce que fait de multipartisme», pour le Néma Saïd Omar Oili, « un développement régional ou la mise en place du numérique », pour le docteur Conan de la société civile, « la continuité de Hollande » pour certains, « la rupture », pour d’autres, « un mouvement de jeunes », pour le presque quadra Harouna Colo, maire de Mtsamboro, « de plus anciens », pour Saïd Omar Oili. Bref ! Comme le dit Jacques-Martial Henry, « tout le monde se retrouve dans ce mouvement ».

On ne saura finalement qu’après son élection s’il se positionne dans la filiation de Hollande ou dans une rupture réelle du clivage politique.

En tout cas, MDM (Mouvement pour la développement de Mayotte), Néma (Nouvel élan pour Mayotte), Modem, UDI, PS, sont assis à la même table, « et venez le 26 mars, lors du meeting d’Emanuel Macron, vous serez surpris des ralliements », lance Sarah Mouhoussoune, Nema, référente du mouvement En Marche ! à Mayotte. Il sont environ une trentaine à intégrer le comité de campagne et afficher leur soutien. (Voir Présidentielles 2017 comité En Marche)

Pas redevable d’un bilan

Les militants d'En Marche! étaient venus nombreux dans la alle de la mairie de Mamoudzou

Les militants d’En Marche! étaient venus nombreux dans la salle de la mairie de Mamoudzou

Son programme pour Mayotte, le candidat le dévoilera lors de sa venue le 26 mars. On sait que pour les Outre-mer, il tourne autour de 6 objectifs : Reconstruire une politique de continuité territoriale, avec le désenclavement, Soutenir l’activité et l’emploi dans les Outre-mer pour lutter contre le chômage et l’exclusion, S’appuyer sur la jeunesse, Assurer pleinement la mission régalienne de l’État en matière de sécurité, Combattre toujours la vie chère, Donner davantage de pouvoir aux collectivités.

Les membres du Comité ne considèrent pas qu’en tant qu’ancien ministre du gouvernement Valls, Emmanuel Macron doive en porter le bilan global, « un ministre de l’économie n’est impliqué que dans son domaine, pas dans celui de la lutte contre l’immigration notamment ! »

« On ne sait pas ce qu’on veut »

"Zansigné" et Bacar Ali Boto

« Zansigné » et Bacar Ali Boto

Pour Saïd Omar Oili, l’adoption par Mayotte du mouvement multipartiste initié par Emmanuel Macron, n’est que la continuité historique de ce qui se faisait à Mayotte, « nous avons toujours eu dans nos mairies ou au département des majorités macédoines. On pourrait presque penser que Macron nous a copié ! »

Pour le MDM Ahamada Madi Rachidi, dit « Zansigné », les Mahorais se cherchent aujourd’hui : « On s’engueule pour rien, alors que la métropole nous demande simplement ce que nous souhaitons. On ne sait pas ce qu’on veut en réalité. Nous sommes des élus et des membres de la société civile qui doivent travailler ensemble et rester soudés pour l’avenir de Mayotte. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER La gendarmerie débloque le dépôt Total de Longoni, 10 camions-citernes quittent les lieux
2 jours Mise en place de la retraite complémentaire à Mayotte : partenaires sociaux et parlementaires au travail
2 jours Bourse aux vêtements à Bandraboua: après la collecte, la revente le mardi 22 août
2 jours Grève chez Total : le coordinateur national FO écrit à la direction du groupe
2 jours Grève à Total : le MEDEF demande des mesures pour les entreprises au préfet
3 jours Grève à Total : toujours l’impasse
3 jours Une assemblée plénière du Conseil département lundi prochain
3 jours Le conflit Total entre dans sa 2e semaine : le point sur les arrêtés préfectoraux
3 jours Le Département défend le recrutement du directeur de la MDPH

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL