Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Formation


Les jeunes Mahorais pourront plus facilement partir en alternance à la Réunion

Publié le vendredi 3 novembre 2017 à 12:48
Aucun commentaire

Les CCI de Mayotte et La Réunion ont signé ce vendredi un partenariat visant à échanger des compétences et des offres de formation. Des formateurs réunionnais viendront à Mayotte, et des Mahorais pourront partir dans les entreprises de La Réunion.

Ibrahim Patel et Mohamed Ali Hamid signent leur partenariat

Ibrahim Patel et Mohamed Ali Hamid signent leur partenariat

Avec presque deux siècles d’existence, la Chambre de commerce et d’Industrie de La Réunion ne manque pas d’expérience. Mais « La Réunion seule ne peut rien faire » souligne le président de la CCIR Ibrahim Patel. C’est la  raison pour laquelle l’institution réunionnaise a pris l’habitude de signer des partenariats avec ses voisins. Maurice, Madagascar, les Comores le Mozambique et les départements d’outre-mer. Une expérience et une expertise que le Réunionnais souhaite mettre au service de « la solidarité » avec son cousin mahorais. « La relève, à Mayotte comme à la Réunion, passe par les jeunes. Si on transpose notre taux de chômage à la métropole, ça ferait 10 millions de chômeurs, ce serait l’explosion sociale. C’est notre réalité économique » argumente-t-il pour prouver le besoin critique de formation des jeunes de nos deux départements.

Ce partenariat est d’autant plus intéressant pour Mayotte que la CCI Réunion forme déjà des milliers de personnes chaque année. 10 000 stagiaires dont 2000 jeunes et « 74 à 80% de réussite » vante M.Patel. La CCI Réunion, ce sont aussi pas moins de 16 000 porteurs de projets accompagnés et 1700 jeunes en alternance dans 900 entreprises.

« Ce que nous voulons, c’est accompagner,  bénéficier du savoir des Mahorais et inversement » explique l’entrepreneur.
Dans les faits, les deux conventions signées ce vendredi entre les deux CCI auront des applications concrètes pour les professionnels de Mayotte. Qu’ils soient chefs d’entreprise, salariés ou jeunes porteurs de projets.

L’apprentissage sans frontières

Pour les jeunes par exemple, « on va créer une plate-forme d’apprentissage » souligne Dayane Mohamed*, directeur du pôle formation à Mayotte. Cette plate-forme permettra comme cela existe déjà à la Réunion, de mettre en relation des candidatures de jeunes en quête d’un contrat en apprentissage avec des entreprises désireuses d’accueillir un stagiaire. La nouveauté, c’est que cette plate-forme à double sens permettra à de jeunes Mahorais de venir se former à la Réunion et inversement, avec donc une facilité pour trouver un employeur. La plate-forme permettra même par extension de trouver un stage à Maurice, puisque La Réunion possède déjà un partenariat en ce sens avec l’île voisine.

D’autre part, des formateurs issus de la CCI Réunion se rendront à Mayotte dans le cadre d’un agenda de formations, pour enseigner aux chefs d’entreprise, porteurs de projets et salariés des compétences telles que la gestion de paye, le management etc. Un volet économique de ce partenariat est consacré à l’accompagnement des entrepreneurs qui travaillent à cheval entre Mayotte et la Réunion. Confrontés à des cadres et des législations différentes, ils représentent une demande importante en ce sens.
Pour Mohamed Ali Hamid, président de la CCI Mayotte, il s’agit d’être la fourmi de la fable de La Fontaine : active et bâtisseuse, plutôt que la cigale.

Y.D.

*Pour plus d’informations : Dayane Mohamed : 06 39 26 14 51 ou d.mohamed@mayotte.cci.fr
www.mayotte.cci.fr

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
4:00 Le patrouilleur Le Malin intercepte un palangrier en infraction de pêche
HIER Perturbation de la distribution d’eau potable ce mercredi soir à Ouangani
HIER Législatives partielles : La France Insoumise investit Abdullah Mikidadi et Christine Raharijaona
HIER Enquête porte à porte sur la gestion des déchets verts en Petite Terre
2 jours Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
2 jours Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
2 jours Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
2 jours Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
3 jours Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL