Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


Megaptera: les ambassadeurs du lagon font l’inventaire des Grands dauphins

Publié le mercredi 4 mars 2015 à 18:03
Aucun commentaire

Megaptera organisait ce mercredi une nouvelle sortie avec ses sept ambassadeurs de la protection du Grand Dauphin. L’association réalise avec ces jeunes Mahorais l’inventaire des dauphins Tursiops tout en poursuivant le développement de ses projets en fonction des dons.

Les jeunes ambassadeurs du lagon avec Nils de  Sea Blue Safari ce mercredi 4 mars 2015

Les jeunes ambassadeurs du lagon avec Nils de Sea Blue Safari ce mercredi 4 mars 2015 (Crédit photos: Megaptera)

Sur le lagon, la matinée a été humide ! Les ambassadeurs de l’association Megaptera sont sortis avec Sea Blue Safari pour une nouvelle série d’inventaires des Grands Dauphins de Mayotte. «On fait un catalogue des Tursiops», explique fièrement Saïd Hassane. «On photographie les ailerons des dauphins, c’est ce qui permet de les identifier un peu comme nos empreintes digitales».

L’association Megaptera a décidé de procéder à la 2e vague d’identification de ces dauphins sédentaires. «La première série a été réalisée entre 2004 et 2006», précise Marie-Jenny Douiri, bénévole de l’association. «A l’époque, Jérémy Kyszka était parvenu à identifier  environ 80 Grands Dauphins différents. On essaie de voir, une dizaine d’années après, si on retrouve des individus et plus généralement si la population a évolué et de quelle façon.»

Si les passionnés du lagon sont en effet capables de repérer les petits, on ne sait pas combien d’adultes disparaissent chaque année. Ce catalogue va donc permettre d’avancer dans la connaissance du mode de vie de l’espèce à Mayotte.

La passion de la transmission

Les mammifères marins sont au cœur de l’activité de l’association mahoraise. Elle réalise par exemple chaque année des opérations de balisages de grands mammifères. Huit baleines à bosse ont ainsi été équipées d’une balise satellite en 2012 alors qu’elles étaient de passage dans notre lagon. Depuis, Megaptera récupère les données et même si on ne dispose encore que de peu de recul, on sait qu’en quittant Mayotte, certaines descendent directement vers l’Antarctique alors que d’autres s’offrent une boucle via le nord de Madagascar avant de filer plein sud.

Les ammbssadeurs observent et apprennent pour mieux transmettre (Crédit photos: Megaptera)

Les ambassadeurs observent et apprennent pour mieux transmettre
(Crédit photos: Megaptera)

Pour les bénévoles de l’association, transmettre cette passion des animaux est une évidence. Ils ont donc décidé d’embarquer dans leur aventure sept jeunes Mahorais. La plupart d’entre eux n’avaient jamais navigué sur le lagon, en dehors de la barge, et encore moins découvert les dauphins. «J’en avais jamais vu à part à la télé. En vrai, c’est impressionnant !» confie Fariza.

Des formations et des conférences

Houriati a fait deux sorties sur le lagon et elle a eu de la chance : une rencontre avec des orques la première fois et une mise à l’eau avec les Tursiops aujourd’hui. De quoi enrichir sa prochaine intervention en public et la conforter dans son rôle d’ambassadrice : «J’ai fait une conférence devant des CM2 de Koungou pour présenter les dauphins. Au début, ça faisait un peu peur mais j’aime bien raconter nos expériences sur le lagon.»

Le travail d'identification des l'ensemble des Tursiops du lagon de Mayotte

Le travail d’identification des l’ensemble des Tursiops du lagon de Mayotte

Dayrama est un des plus anciens du groupe. Il est entré à Megaptera il y a deux ans et demi et a suivi des formations pour bien connaître les mammifères. Comme Fatima et Anlime, il essaie d’être au rendez-vous des deux sorties organisées pour l’association par Sea Blue Safari à chaque vacances scolaires. Et après les séances photos sur le lagon, le groupe se retrouve devant les ordinateurs pour classer les clichés et effectuer le travail d’identification des mammifères.

Un appel aux dons pour de beaux projets

Si certains ambassadeurs du lagon ne sont pas encore tout à fait parvenus à vaincre leur peur de la mise à l’eau, un héritage si commun à Mayotte, ils parlent tous désormais de leur lagon avec une belle lumière dans les yeux.

Ils suivent aussi avec un certain émerveillement les projets de l’association. Pour la fin de l’année, Megaptera souhaiterait réaliser une nouvelle série de balisages de baleines à bosse. Mais à 3.500 euros la balise, l’ampleur de l’opération dépendra des dons qu’elle recevra.

Une nouvelle campagne de balisage des baleines à bosse prévue pour la fin 2015 (Crédit photos : Sea Blue Safari)

Une nouvelle campagne de balisage des baleines à bosse prévue pour la fin 2015
(Crédit photos : Sea Blue Safari)

Les 3 bénévoles, Nils, Marie-Jenny et Ornella ont logiquement profité de la visite du JDM pour lancer un appel à la générosité.
Toutes les infos et les contacts sont sur leur site (www.megaptera.org) pour que cette belle aventure de connaissance, de transmission et de passion continue.
RR
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
19:27 Grève Total : les négociations ont abouti (Actualisation 19h32)
12:17 Grève Total : le point sur les événements et les discussions au 13e jour du mouvement (Actualisation 14 heures)
5:06 Des baptêmes de voile pour la journée portes-ouvertes à l’école de voile de Petite Terre
4:00 Interruption de la distribution d’eau potable dans certains quartiers de Sada ce jeudi
HIER Grève Total : encore quelques points chauds avant une réunion de conciliation ce mercredi à 9 heures
HIER Festival Milatsika 2017 : les têtes d’affiche
HIER Le 1er salon des cocos et bacocos de Mayotte retardé
HIER Circulation alternée et déviation: des travaux sur la nationale à Mtsamboro
HIER Grève Total: le MEDEF Mayotte demande la réunion en urgence de la Commission de conciliation des conflits

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
26°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL