Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Non assistance à victime en danger

Publié le jeudi 17 mars 2016 à 5:30
Aucun commentaire

Car ce n’est pas une personne quelconque que n’a pas secouru N.S., mais la victime choisie par sa bande de potes. Il était jugé pour cela en correctionnelle. Le procureur a souhaité en faire une valeur d’exemple. Ça peut servir.

Salle d'audience code pénalC’est une bande de jeunes qui a un différend avec le gérant d’un débit de boisson. Alors que le village d’Acoua est en fête ce 12 décembre 2015, avec une soirée malgache au programme, trois jeunes l’attendent sur la plage pour le passer à tabac : « Deux coups de poing, plusieurs coups de pied, de bâtons, et l’un d’entre eux prend un couteau et lui entaille lentement la peau au niveau du biceps, pour lui laisser une trace durable »… le juge Banizette rappelle les faits au cours de l’audience correctionnelle de ce mercredi

Fait consternant, les auteurs, interpellés plus tard, sont tous mineurs. Ils seront jugés au tribunal des enfants. Mais mettent en cause une 4ème personne, ce jeune de 18 ans qui se retrouve à la barre, un peu nonchalant, ce mercredi.

Une morale pour éviter de basculer

Joël Garrigue : "les parents engagent leur responsabilité pénale"

Joël Garrigue reste sur son créneau d’action en prévention de la délinquance

N.S. n’a pas participé, mais n’a pas empêché non plus. C’est pour cela que le procureur voulait sa comparution, pour endiguer le mal à la racine, alors que le jeune a tout juste 18 ans : « Vous n’avez rien fait, mais justement rien du tout ! », lui reprochera le magistrat dans son réquisitoire.

« Je suis venu juste pour voir ce qu’ils allaient faire », s’explique-t-il. « Pourquoi ne pas les avoir empêchés, ou cherché des secours ? », interroge le juge. « Parce que c’est moi qui aurait reçu les coups de couteau. J’ai eu peur », répond cet élève de terminale au casier judiciaire encore vierge.

C’est une leçon de morale que lui prodiguera le procureur Joël Garrigue : « Vous étiez le grand de la bande, au lieu de modérateur, vous êtes resté spectateur. Pourtant un membre du groupe a essayé de calmer les violences, vous auriez pu l’imiter. Empêcher ça, c’est notre mission à tous en tant qu’adulte, vous y avez failli. »

Pour ne pas être intervenu lors du lynchage, et avoir cédé au phénomène de bande, N.S. sera condamné à 100 heures de travaux d’intérêt général.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
7:21 L’intégration dans les marchés régionaux en question au 4ème Forum des RUP
6:25 Changement de président à la tête d’Ouvoimoja wa Momojou
HIER Dzaoudzi: La «bande des Microbes» mise hors d’état de nuire
HIER Un fournisseur de bangué écoule 10kg de marchandise en 6 mois: il est en détention provisoire
HIER Organisation de la filière pêche à Bandrélé
HIER Santé bucco-dentaire: ce samedi 1er avril, toutes les infos pour prendre de bonnes habitudes pour vos dents
HIER 29 écoles de Mayotte relèvent le défi «Recylum», pour apporter de l’électricité à des écoles de pays en développement
HIER Mayotte à l’AG de l’Association des Ports des Iles de l’Océan Indien
HIER Théâtre : Ariart propose 3 dates pour « Les dits du bout de l’île »

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Une affaire de travail dissimulé à l’allure de poupées russes
Renvoi du procès de Guito pour déboisement au 27 septembre
A sept pour cambrioler une brigade de gendarmerie
Un prisonnier incendiaire non repentant
Plainte MCG-JM Henry contre TV Mafoubouni: Jugement pour injures publiques le 5 avril
La dernière réquisition du procureur Garrigue sur la prise en charge de la délinquance à Mayotte
Arrivée de CASSIOPPEE à Mayotte cette année, mémoire nationale des faits de délinquance
Pris en flagrant délit de trafic de stup, ils continuent à nier


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
30°
28°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL