Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Initiative


Photographie : s’offrir les beautés de Mayotte

Publié le lundi 8 juin 2015 à 16:10
Aucun commentaire

Des photographes indépendants créent une banque d’images de Mayotte autour de Marc Allaria pour permettre aux particuliers et bientôt aux entreprises d’acquérir leurs clichés. Les beautés de notre département deviennent enfin un enjeu commercial.

Capture d'écran de la page d'accueil de la banque d'images en ligne lancée par trois photographes de Mayotte

Capture d’écran de la page d’accueil de la banque d’images en ligne lancée par trois photographes de Mayotte

Les jolies fêtes traditionnelles, les splendeurs sous-marines ou les beaux paysages qui font notre quotidien vont pouvoir décorer nos intérieurs. Le photographe Marc Allaria crée une banque d’images en ligne avec deux autres photographes pour mettre leur travail de capture des plus belles facettes de Mayotte à notre disposition. «Je suis resté bloqué en métropole pendant un mois et, face à mon ordinateur, je me suis dit qu’il fallait réunir des photographes pour créer cette banque d’images en ligne», explique Marc Allaria au JDM.

L’idée est de proposer des centaines d’images que nous allons pouvoir acheter en différents formats et sur différents supports. Papiers, toiles, plexiglas ou support aluminium, ces images peuvent devenir des éléments de déco pour des prix allant de 40 à plus de 400 euros dans les plus grands formats. «Nous avons les taxes et les frais d’envois car au démarrage ces tirages sont réalisés en métropole», précise Marc Allaria qui va rapidement voir avec les imprimeurs locaux pour définir quelles éditions pourraient être réalisées en qualité optimale à Mayotte.

Déjà plus de 800 clichés disponibles à la vente

Déjà plus de 800 clichés disponibles à la vente

Ce marché de la photo d’art à Mayotte est encore balbutiant malgré les potentialités énormes offertes par notre nature et notre richesse culturelle mais aussi par la présence d’excellents photographes. Jusqu’à présent, chacun travaillait dans son coin. Les voici donc en mesure de se fédérer autour de cette banque d’images.

Trois grands photographes

En plus du travail sur le lagon de Marc Allaria, Isabelle Bonillo, photographe reporter installée à Mayotte depuis 2001, propose ses clichés sur la vie sociale de notre département et en particulier toutes les cérémonies traditionnelles. Quant à Jonny Chadouli, photographe emblématique de notre île, il apporte à ce groupement une véritable mémoire de Mayotte. Politiques, fêtes religieuses, faits divers, évolution de nos villes, ce sont des années de photographie qui deviennent ainsi accessibles.

Trois grands photgraphes complémentaires dans leur travail : nature, culture, histoire... un panorama exceptionnel de Mayotte

Trois grands photographes complémentaires dans leur travail: nature, culture, histoire… un panorama exceptionnel de Mayotte

«Ce qui est intéressant avec le travail de Jonny, c’est l’ambiance générale de ses clichés. En plus du sujet principal, on découvre les voitures, les villages ou les gens qui témoignent d’une autre époque ou à l’inverse qui n’ont pas changé avec le temps», relève Marc Allaria.

Le voyage en images

Ce sont déjà près de 800 images qui dévoilent les beautés mahoraises et ce n’est qu’un début. Ces trois premiers photographes devraient rapidement être rejoints par d’autres qui proposeront à leur tour leur approche de Mayotte.

Du sous-marin à l'aérien, un voyage en images

Du sous-marin à l’aérien, un voyage en images

Et cette banque destinée aux particuliers est également appelée à s’enrichir d’une partie dédiée aux professionnels de la communication qui pourront ainsi disposer d’un fonds d’images de très grande qualité pour illustrer leur travail.
Rien que pour le plaisir des yeux, surfer sur le site est déjà une invitation au voyage.
RR
Le Journal de Mayotte

Le site : http://www.labanquedimagesdemayotte.com/
La page Facebook: https://www.facebook.com/labanquedimagesdemayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
7:00 Flou sur la date de l’Aïd El-Fitr
HIER L’Aïd El-Fitr et les examens
HIER Une voiture prend feu à Dzoumogné
2 jours Fermeture de la préfecture pour l’Aïd El-Fitr
2 jours 110 places à l’internat d’excellence du LPO de Dembéni dont 22 jeunes sportives de haut niveau
3 jours La délégation mahoraise refusée aux « Assises de la coopération décentralisée franco-comorienne »
3 jours Importation frauduleuse de marchandises en provenance de Madagascar
3 jours « Colis ramadan » pour les personnes âgées
3 jours Coupure d’eau potable aujourd’hui à Kawéni

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès
Jugement de fraude aux passeports : « Il faut mettre les points sur les ‘i’ et les barres aux ‘t’


PORTRAITS
Goula Goula: les vainqueurs de la WebCup 2017
WebCup : pas de doute, Mayotte dispose d’un vivier de geeks et de créateurs internet



Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL