Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Initiative


Photographie : s’offrir les beautés de Mayotte

Publié le lundi 8 juin 2015 à 16:10
Aucun commentaire

Des photographes indépendants créent une banque d’images de Mayotte autour de Marc Allaria pour permettre aux particuliers et bientôt aux entreprises d’acquérir leurs clichés. Les beautés de notre département deviennent enfin un enjeu commercial.

Capture d'écran de la page d'accueil de la banque d'images en ligne lancée par trois photographes de Mayotte

Capture d’écran de la page d’accueil de la banque d’images en ligne lancée par trois photographes de Mayotte

Les jolies fêtes traditionnelles, les splendeurs sous-marines ou les beaux paysages qui font notre quotidien vont pouvoir décorer nos intérieurs. Le photographe Marc Allaria crée une banque d’images en ligne avec deux autres photographes pour mettre leur travail de capture des plus belles facettes de Mayotte à notre disposition. «Je suis resté bloqué en métropole pendant un mois et, face à mon ordinateur, je me suis dit qu’il fallait réunir des photographes pour créer cette banque d’images en ligne», explique Marc Allaria au JDM.

L’idée est de proposer des centaines d’images que nous allons pouvoir acheter en différents formats et sur différents supports. Papiers, toiles, plexiglas ou support aluminium, ces images peuvent devenir des éléments de déco pour des prix allant de 40 à plus de 400 euros dans les plus grands formats. «Nous avons les taxes et les frais d’envois car au démarrage ces tirages sont réalisés en métropole», précise Marc Allaria qui va rapidement voir avec les imprimeurs locaux pour définir quelles éditions pourraient être réalisées en qualité optimale à Mayotte.

Déjà plus de 800 clichés disponibles à la vente

Déjà plus de 800 clichés disponibles à la vente

Ce marché de la photo d’art à Mayotte est encore balbutiant malgré les potentialités énormes offertes par notre nature et notre richesse culturelle mais aussi par la présence d’excellents photographes. Jusqu’à présent, chacun travaillait dans son coin. Les voici donc en mesure de se fédérer autour de cette banque d’images.

Trois grands photographes

En plus du travail sur le lagon de Marc Allaria, Isabelle Bonillo, photographe reporter installée à Mayotte depuis 2001, propose ses clichés sur la vie sociale de notre département et en particulier toutes les cérémonies traditionnelles. Quant à Jonny Chadouli, photographe emblématique de notre île, il apporte à ce groupement une véritable mémoire de Mayotte. Politiques, fêtes religieuses, faits divers, évolution de nos villes, ce sont des années de photographie qui deviennent ainsi accessibles.

Trois grands photgraphes complémentaires dans leur travail : nature, culture, histoire... un panorama exceptionnel de Mayotte

Trois grands photographes complémentaires dans leur travail: nature, culture, histoire… un panorama exceptionnel de Mayotte

«Ce qui est intéressant avec le travail de Jonny, c’est l’ambiance générale de ses clichés. En plus du sujet principal, on découvre les voitures, les villages ou les gens qui témoignent d’une autre époque ou à l’inverse qui n’ont pas changé avec le temps», relève Marc Allaria.

Le voyage en images

Ce sont déjà près de 800 images qui dévoilent les beautés mahoraises et ce n’est qu’un début. Ces trois premiers photographes devraient rapidement être rejoints par d’autres qui proposeront à leur tour leur approche de Mayotte.

Du sous-marin à l'aérien, un voyage en images

Du sous-marin à l’aérien, un voyage en images

Et cette banque destinée aux particuliers est également appelée à s’enrichir d’une partie dédiée aux professionnels de la communication qui pourront ainsi disposer d’un fonds d’images de très grande qualité pour illustrer leur travail.
Rien que pour le plaisir des yeux, surfer sur le site est déjà une invitation au voyage.
RR
Le Journal de Mayotte

Le site : http://www.labanquedimagesdemayotte.com/
La page Facebook: https://www.facebook.com/labanquedimagesdemayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
16:21 La Réunion: Décès d’un coureur sur le Trail des Anglais, pronostic vital engagé pour un autre
5:30 Benoît Hamon reçoit des élus ultramarins dont Ibrahim Aboubacar
HIER Les pêcheurs de Mtsamboro retrouvés
HIER Disparition de 2 pêcheurs de Mtsamboro
HIER Cambriolages et tentatives: Les voisins peuvent déjouer les vols, à condition d’avoir les bons réflexes
HIER Signature d’une « convention eau » de déblocage des 5,5M€ du MOM pour Mayotte
2 jours Un conjoint violent en plein cœur de Mamoudzou
2 jours Le personnel de MCG en grève illimitée à partir de lundi
2 jours Les prix restent stables au mois de janvier à Mayotte

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Plainte MCG-JM Henry contre TV Mafoubouni: Jugement pour injures publiques le 5 avril
La dernière réquisition du procureur Garrigue sur la prise en charge de la délinquance à Mayotte
Arrivée de CASSIOPPEE à Mayotte cette année, mémoire nationale des faits de délinquance
Pris en flagrant délit de trafic de stup, ils continuent à nier
En djellaba et armé d’un pistolet-jouet : Il joue le rôle de sa vie
SNUipp : une amende de 19.000 euros qui a du mal à passer
Deux nouveaux magistrats à la Cour d’appel, alors que la délinquance à Mayotte augmente de 2,8% en 2016
Le SNUipp condamné en appel à payer 19.000 euros


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
30°
28°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL