Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Elysée 2017


Présidentielle: tour d’horizon des programmes des 11 candidats pour l’Outre-mer

Publié le mardi 28 mars 2017 à 5:30
Aucun commentaire

A 27 jours du 1er tour de l’élection présidentielle, les 11 candidats ont quasiment tous dévoilé leurs propositions pour l’Outre-mer et certains terminent leur tour des DOM… au moment où la crise en Guyane trouve un écho important en métropole.

Elysée 2017Après le passage d’Emmanuel Macron à Mayotte, les meetings et réunions publiques de soutien aux différents candidats vont se multiplier dans le département jusqu’au 23 avril, date du 1er tour de l’élection présidentielle. Le JDM vous propose de découvrir les propositions pour les Outre-mer des 11 candidats, par ordre alphabétique.

Nathalie Arthaud : «la voix des travailleurs»
Ceux qui sont présentés comme les «petits» candidats ont du mal à se faire une place dans la campagne présidentielle en Outre-mer. La porte-parole de Lutte ouvrière n’est pourtant pas une inconnue, elle se présente pour la 2e fois à la présidentielle. Elle se revendique comme la «candidate communiste» et veut «faire entendre la voix des travailleurs» en Outre-mer comme en métropole.

Le programme de Lutte ouvrière pour les "travailleurs d'outre-mer"

Le programme de Lutte ouvrière pour les « travailleurs d’outre-mer »

«La situation des travailleurs de l’Outre-mer est la même qu’en France, mais en pire», dénonce la candidate qui propose: «pas de salaire, pas de retraite, en dessous de 1800€ net» et des allocations et minima sociaux transformés en salaire. «Interdiction des licenciements qui alimentent le chômage», contrôle des travailleurs sur les comptes des entreprises, «prendre l’argent nécessaire sur les immenses profits du grand patronat pour répondre aux problèmes particuliers des classes exploitées salariés mais aussi commerçants, artisans, petits paysans».
Son site : http://www.nathalie-arthaud.info/travailleurs-doutre-mer-84545.html

.

François Asselineau : Sortir de l’Union européenne
Pas de programme précis pour les Outre-mer pour le candidat qui prône la sortie de l’Union européenne. Il affiche tout de même écrit au président des maires de Guadeloupe qui lui a donné son parrainage pour expliquer que «le problème numéro un qui se pose aux communes d’outre-mer est la remise en cause par l’Union européenne de l’octroi de mer».

François Asselineau promet également de «mettre le paquet» pour appuyer les collectivités d’outre-mer dans leurs besoins d’infrastructures. Il promet aussi de veiller sur le niveau d’endettement des communes ultramarine. Pour lui, elles ne sont «pas toujours gérées comme elles le devraient».
Son site : https://www.upr.fr/?s=outre-mer

Jacques Cheminade sur le stand de Mayotte au salon de l'agriculture pour présenter son programme ultramarin

Jacques Cheminade sur le stand de Mayotte au salon de l’agriculture pour présenter son programme ultramarin

.

Jacques Cheminade : Mayotte pour illustrer son programme pour les Outre-mer
Le citoyen qui cherche le programme ultramarin de Jacques Cheminade tombe sur une photo de la visite du candidat sur le stand de Mayotte au salon de l’agriculture.
Le candidat de «Solidarité et progrès» intègre la «France archipel» dans son chapitre pour «revitaliser nos territoires». Il propose de rétablir une politique de quotas et de protection douanière pour les produits locaux, «en se libérant de la tutelle de Bruxelles». En clair, il veut une sortie de l’UE et de l’euro.

Il propose de créer un «institut évaluant le prix réel des biens de consommation payés sur place» et un smic spécifique à chaque DOM «en fonction du coût réel de la vie». Il veut également des heures d’enseignement obligatoire en langue régionale.
Son site : http://www.cheminade2017.fr/Une-France-archipel-l-inedit-creole-arreter-partout-la-pwofitasyon

.

Nicolas Dupont-Aignan: «valoriser les Outre-mer dans l’ensemble national»
Le chapitre Outre-mer du candidat de «Debout la France» est intitulé «vive la continuité territoriale». Il est constitué de 23 points avec des mesures générales et d’autres spécifiques à chaque territoire. Il avait eu l’occasion d’aborder dans notre département celles concernant Mayotte comme le renforcement du contrôle aux frontières, «obtenir la reconnaissance par les Comores de la souveraineté française sur Mayotte» ou encore «la participation de Mayotte aux instances de la Commission de l’océan Indien (COI)».

Visibilité des DOM sur les chaînes publiques, continuité territoriale avec la métropole en divisant par deux le prix des billets d’avion, effort sur l’éducation…
Son site : http://www.nda-2017.fr/theme/outre-mer

P Fillon

François Fillon: un Etat «protecteur»
Le candidat «Les républicains» pose quatre chapitres dans son volet Outre-mer: «Redonner à l’Etat son rôle protecteur dans les Outre-mer ; replacer l’Etat comme garant de la solidarité et de l’éducation ; redémarrer le moteur économique pour lutter contre le fléau du chômage ; conforter les Outre-mer dans la communauté nationale.»

On y trouve: «augmenter les moyens des forces de sécurité et ceux de l’autorité judiciaire», «un plan massif de lutte contre l’illettrisme» ou encore «stopper l’immigration irrégulière en renforçant le contrôle des frontières maritimes et terrestres» et «conditionner le bénéfice de toutes les prestations sociales à une durée de résidence préalable de deux ans pour les étrangers en situation régulière». Il veut aussi réformer les conditions d’obtention de la nationalité française.
Son site : https://www.fillon2017.fr/projet/outre-mer/

P Hamon

.

Benoît Hamon: la poursuite de l’égalité réelle
Le projet pour l’Outre-mer du candidat issu des primaires de la «Belle alliance populaire» regroupe 68 propositions «pour faire battre le cœur des outre-mer». Il entend débloquer un «fonds pour l’égalité réelle» de 2,5 milliards d’euros sur cinq ans, «principalement affecté à la construction d’infrastructures structurantes, en fonction des priorités définies par les plans de convergences de chaque territoire». Il promet de s’attaquer aux inégalités scolaires, avec un droit à la scolarisation dès l’âge de 2 ans et la réduction à 20 du nombre d’élèves par classe en Outre-mer.

Il propose une «prime en zone de sécurité prioritaire» pour «l’ensemble des gendarmes et policiers» dans les outre-mer. Il veut également que l’histoire des Outre-mer soit ajoutée aux programmes scolaires de tous les élèves.
Son site : https://www.benoithamon2017.fr/wp-content/uploads/2017/03/ProgrammeOutremerVect.pdf

.

Jean Lassalle: «Résistons !»
Pas de propositions spécifiques pour les Outre-mer pour le candidat du mouvement «Résistons !». Il veut libérer la société et l’écologie de «l’oppression financière» et de la financiarisation, rendre le pouvoir aux communes, et permettre aux entreprises «de servir le bien commun et le long terme».
Il veut que la France «retrouve sa relation millénaire avec le sud et l’Afrique» pour sortir d’un «néo-colonialisme économique (qui) pille les matières premières en achetant les classes dominantes».
Son site : http://jeanlassalle2017.fr/le-projet-de-jean-lassalle/

P Le Pen

.

Marine Le Pen : un ministère des Outre-mer et de la mer
La proposition, présentée comme une grande avancée par la candidate du Front national, a rappelé à certains une autre époque: créer un ministère des Outre-mer et de la mer, comme un lointain écho au ministère des colonies et de la marine. Pour Marine Le Pen, ce «grand» ministère aurait autorité sur des questions très diverses, de la sécurité à l’écologie en passant par l’économie et le social.

Comme elle l’a rappelé lors de sa venue à Mayotte, les 20 pages de son programme pour l’Outre-mer développe ses sujets de prédilection: lutte contre l’immigration clandestine, fin du droit du sol, priorité nationale appliquée à l’école, création de «zones ultramarines françaises d’investissement prioritaire» contre le chômage. Elle est l’une des rares à avoir indiqué qu’elle supprimerait, à terme, l’indexation des fonctionnaires.
Son site: https://www.marine2017.fr/wp-content/uploads/2016/12/programme_outre_mer_2016.pdf

 

.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron: «l’émancipation réelle au sein de la République»
Comme il l’avait fait aux Antilles, en Guyane ou à La Réunion, le candidat du mouvement «En Marche !» a détaillé des mesures particulières pour Mayotte lors de son passage le weekend dernier. Mais son programme ultramarin porte également des mesures générales : production agricole locale pour lutter contre la vie chère, maintien de l’indexation, création d’une agence de la biodiversité… Le candidat insiste également beaucoup sur la mobilité avec des billets d’avion aidés et pas seulement pour les jeunes mais aussi pour les entrepreneurs.

Sur le modèle qu’il développe en métropole d’administrations au plus proche des réalités de terrain, il souhaite que les collectivités d’Outre-mer puissent «modifier la réglementation de droit commun pour l’adapter à leur situation particulière».
Son site: http://www.en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/outre-mer

P

Le livret programme de Jean Luc mélenchon pour l’Outre-mer

.

Jean-Luc Mélenchon: les Outre-mer insoumis
Le 4e des «Livrets de la France insoumise» est consacré aux Outre-mer. Il a été rendu public à l’occasion du déplacement de Jean-Luc Mélenchon aux Antilles en décembre dernier. «Circuits de distribution publics et production en coopératives» sont au cœur d’un projet économique destiné à «libérer les outre-mer des monopoles privés et de la captation de la richesse par la rente». Il veut aussi supprimer les «exemptions fiscales bénéficiant aux ultra-riches pour les investissements outre-mer».

Jean-Luc Mélenchon promet de développer les services publics et souhaite «un plan d’autonomie énergétique à partir des énergies renouvelables disponibles, terrestres et marines».
Son site : https://avenirencommun.fr/livret-outre-mer/

Le programme du NPA pour les "colonies françaises"

Le programme du NPA pour les « colonies françaises »

.

Philippe Poutou : des territoires «souverains»
La vision des Outre-mer défendue par le NPA (Nouveau Parti anti-capitaliste) de Philippe Poutou est quasiment exclusivement lié à la colonisation. Le chapitre de son programme s’appelle d’ailleurs «Ces îles que l’on dit françaises».

Le programme indique que «le NPA a toujours considéré que c’était aux populations de ces dernières colonies de former leurs organisations, leurs exigences face à l’État français. Nous sommes partie prenante des actions de solidarité avec les mouvements anticolonialistes. Pour notre part, nous défendons évidemment le droit à l’autodétermination des populations colonisées et soutenons la revendication d’indépendance de ces territoires. Nous exigeons le retrait de toutes les troupes et installations militaires françaises.»

Le NPA dénonce également un «système économique (qui) fonctionne pour le profit des compagnies et entreprises de la métropole, appuyés par la présence des colons. Les populations autochtones ou descendantes d’esclaves sont exploitées économiquement, discriminées. Ségrégation raciale et sociale se confondent.» Au final, le projet du NPA est clair: «La nature des liens à établir entre ces territoires devenus souverains et les autres pays à l’échelle internationale doit être du seul ressort des populations locales.»
Son site : https://poutou2017.org/programme/ces-iles-que-lon-dit-francaises

RR
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
4:45 Les grévistes dénoncent des SMS de harcèlement du Conseil Départemental
HIER Les restrictions d’eau maintenues sur tout le département
3 jours 6 ménages sur 10 recensés : face aux « rebelles », l’INSEE communique
3 jours Conférence sur « la question du pluralisme en économie » au CUFR ce vendredi
3 jours Le MDM contre l’éventuelle gratuité du visa comorien vers Mayotte
4 jours Salaires menacés : l’intersyndicale appelle à répliquer fermement
4 jours Le jeune lycéen agressé à Bandrélé hors de danger
4 jours 3ème édition du Campus Outre-mer
4 jours Blessure par balle de la police à Tsoundzou et vol par effraction chez « Cousin »

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Détention provisoire pour le jeune auteur des coups de couteau à Bandrélé
Un trafic de drogue évité par une maman vigilante
M’tsangamouji : la justice privée d’explications après les violences au collège
L’agent de sûreté de l’aéroport aidait des clandestins à passer
Le pêcheur aux 17 enfants devra passer son permis côtier
De la chimique « devant le commissariat et à Majicavo »
Le tribunal voit trop gros et relâche le passeur
Polygamie : elle arrache l’oreille de sa rivale avec les dents


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
26°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL