Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Quatre ans après le terrible accident, le procès

Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 12:00
Aucun commentaire

Un accident de la route, au sein même du village de Sada, aux effets dramatiques pour une des victimes, était jugé ce matin au tribunal correctionnel.

La barre de la salle d'audience

La barre de la salle d’audience

C’est une affaire « tristement banale et banalement triste » qui était jugée ce mercredi matin au tribunal de Mamoudzou, selon le substitut du procureur Pablo Rieu. Banale dans les faits, mais aux conséquences terribles. Une affaire de conduite sans assurance, et d’accident.

Il faut remonter au 23 novembre 2013. Un habitant de Sada prend le volant et sort de son garage. La voiture, qu’il affirme avoir achetée tout récemment, n’est pas assurée. Le chauffeur donc quitte son garage et tourne à droite. Là il est surpris par un véhicule déjà engagé sur la chaussée. Pour éviter l’impact, le chauffeur fait un brusque écart. Sa voiture quitte la route, traverse un grillage et percute deux jeunes femmes appuyées sur ledit grillage. La première est grièvement blessée. Aux urgences du CHM, le médecin constate une jambe écrasée, avec des os broyés « au stade de l’amputation ». Evassanée, la jeune maman qui n’a pas encore 30 ans subit de nombreuses interventions. Après trois mois d’hospitalisation à la Réunion, les médecins sont parvenus à reconstituer sa jambe. Mais elle ne marchera plus jamais. Son amie s’en sort mieux et se voit prescrire une ITT inférieure à 3 mois.

L’avocate des victimes demande pour la plus sérieusement atteinte 35 000€ de dommages et intérêts, une provision seulement, car l’étendue de son préjudice n’est, quatre ans après le drame, toujours pas quantifiable. Depuis l’accident, clouée au lit, elle n’a toujours rien perçu, l’automobiliste n’étant pas assuré.
Le procureur de son côté réclame l’annulation du permis du chauffard et 120€ d’amende pour le défaut d’assurance.

Le délibéré sera rendu le 20 septembre prochain. Une date tardive pour les victimes, qui voient néanmoins enfin le bout du tunnel, et pourront être enfin indemnisées.

Y.D.

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Contrôle de transporteurs de personnes et de marchandises : plusieurs irrégularités
HIER La mairie de Mamoudzou communique sur la perquisition en cours
HIER Opération de contrôles des vendeurs de poissons : 92 kilos de poissons et de poulpes saisis
HIER Port de Longoni : la Fédération CGT Ports et docks maintient la pression
HIER Colloque sur « Les violences faites aux femmes en milieux professionnel » ce vendredi
HIER Mayco: rencontre entre direction et grévistes
HIER Droit de retrait au lycée du Nord après l’agression d’un élève
HIER Fermeture de routes départementales pour travaux
2 jours Coupure d’eau au village Moinatrindri Bas ce vendredi 24 novembre

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves
Le trentenaire poursuivi pour atteinte sexuelle sur mineur prend un an avec sursis
Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL