Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Une fillette martyrisée chez sa tante

Publié le jeudi 23 novembre 2017 à 5:15
Aucun commentaire

En embarquant sur un kwassa avec son oncle alors qu'elle était toute petite, cette fillette n'imaginait pas qu'un tel calvaire l'attendait.

Le procureur Camille Miansoni

Le procureur Camille Miansoni

Arrivés à Mayotte, l’oncle se sépare de la petite et la confie à une tante. Le calvaire commence. La dame, mère de deux autres enfants, traite la nouvelle venue comme sa bonne à tout faire. Cuisine, ménage, l’histoire rappelle celle de Cosette, dans Les Misérables de Victor Hugo. Mais ce n’est pas une fiction. Un jour, elle demande à la petite de retirer du feu une imposante marmite. Elle se brûle sur la fonte, mais ne sera jamais soignée. Les violences sont telles que les femmes du quartier s’en inquiètent. Un jour, une travailleuse sociale passe par le quartier. Elle est prise à partie par les voisines qui expliquent le cas inquiétant de cette petite. Signalement au parquet, enquête, interpellation.
Amenée chez le médecin, la victime est dans un triste état. Cicatrices de plusieurs centimètres sur les jambes, lésions au visage et à la poitrine, plusieurs plaies non soignées. A la vue des photos prises lors de l’enquête, le président Sabatier tire la grimace. La victime explique en audition que sa tortionnaire la « pinçait avec ses ongles au visage et à la poitrine ». A sang. Interrogée sur la raison de ces violences, elle explique que c’était « nécessaire pour qu’elle arrête ses bêtises ». Avant d’admettre sa faute à demi mot. « Je pense que je suis peut-être allée trop loin dans les violences ».

10 000€ « pour une scolarité normale »

Désormais scolarisée en CM2, la petite victime a trouvé une famille d’accueil dans laquelle tout semble bien se passer selon le responsable de l’Aide Sociale à l’Enfance qui est désormais son tuteur légal. Me Andjilani, pour la partie civile, réclame 10 000€ de dommages et intérêts, afin d’assurer à l’écolière « une scolarité normale ».

Le procureur Miansoni s’est montré quant à lui soucieux de ne pas « rendre de décision détachée de la réalité du territoire ». Il faut que le jugement soit compris par la population explique-t-il en substance. « Ce dossier renseigne sur une réalité sociale. Cette affaire a le mérite d’avoir été dénoncée. Je regrette l’absence de Madame à la barre ». Regrettant le sort d’une « enfant sans famille, livrée à elle-même et devenue la petite fille à tout faire, il faut clairement sanctionner » conclut-il, réclamant 6 mois avec sursis et obligation d’indemniser la fillette.
La justice suivra ces réquisitions, ramenant en revanche les dommages et intérêts à 1500€.

Y.D.

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:42 Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
15:03 Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL