Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Vaste trafic de faux papiers: un Grand-Comorien maintenu en détention

Publié le lundi 2 janvier 2017 à 12:01
Aucun commentaire

Des faux-papiers «achetés» à Mayotte et fabriqués en région parisienne… De nombreuses investigations se poursuivent pour démanteler un trafic de cartes d’identité. Un individu mis en cause demandait sa remise en liberté en fin de semaine dernière.

TGI_justice_tribunal_mamoudzouC’est un vaste trafic de faux-papiers qui a été dévoilé au tribunal en fin de semaine dernière. Devant la chambre de l’instruction, un Grand-comorien de 37 ans placé en détention provisoire demandait sa remise en liberté. Mis en cause dans une affaire de fausses cartes d’identité, les débats permettaient de découvrir une enquête de grand ampleur avec des ramifications jusqu’en métropole.

Tout commence le 20 octobre dernier. Une habitante de Dzaoudzi se rend à la Police de l’air et aux frontières. Elle explique aux policiers avoir été «volée» d’une somme rondelette, 5.000 euros versés pour obtenir un service un peu particulier.
Elle explique avoir contacté une certaine personne, dont elle donne le nom, qui lui promettait des faux papiers pour son neveu, pour qu’il puisse se rendre en métropole. Mais les documents ne sont jamais arrivés.

Rapidement, les fonctionnaires interceptent le faussaire alors qu’il allait prendre l’avion pour les Comores. Placé en garde à vue, il confirme les déclarations de la plaignante et affirme faire partie d’un vaste réseau de faux papiers.

Des écoutes et des interpellations

Logiquement, une instruction est ouverte et plusieurs lignes téléphoniques sont mises sur écoute. Les enquêteurs se rendent vite compte que le point central du réseau n’est pas à Mayotte mais en métropole. Ces faux papiers sont en effet fabriqués en région parisienne.

Les écoutes permettent aussi d’identifier et de localiser plusieurs personnes dans notre département dont un Grand-comorien, résident à Dzaoudzi. Interpellé, l’enquête permettra de découvrir qu’il est à l’origine de la falsification d’au moins 7 cartes nationales d’identité. Il va reconnaître globalement les faits, expliquant qu’il a été attiré par l’argent facile.

L'accueil du tribunal de Mamoudzou

L’accueil du tribunal de Mamoudzou

En détention depuis peu, il demandait donc sa remise en liberté «pour s’occuper de sa femme et de ses deux filles».

Encore de nombreuses investigations

«L’immigration clandestine est le cancer de Mayotte. Cette île ne pourra pas évoluer tant qu’il y aura tous ces clandestins. Lui, il fait partie d’une organisation très structurée qui fournit des faux papiers à tous ces clandestins», souligne l’avocat général.

«Ce dossier démarre, et il y a de nombreuses investigations, à Mayotte comme en métropole pour découvrir l’ampleur de ce trafic», lance encore Bruno Charve en requérant son maintien en détention. «Mon client n’appartient à ce réseau que depuis le mois de mai de cette année», a tenté de faire valoir l’avocat de la défense. «Dans d’autres dossiers identiques, mes anciens clients n’ont jamais été incarcérés», soutient l’avocat mahorais en demandant un contrôle judiciaire strict.

La chambre de l’instruction n’a pas été sensible aux arguments. Les magistrats ont décidé de maintenir l’individu en détention provisoire. Les investigations se poursuivent.

RR
www.lejournaldemayotte.com
avec le JIR.

Tagged under , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Annonce d’une mission d’étude de faisabilité sur le placement de l’hôpital en zone internationale
HIER Plusieurs points de blocage à Mamoudzou suite à des échauffourées
HIER Koungou ; travaux prévus au rond-point de Majicavo Lamir
HIER Mamoudzou : travaux à Doujani à partir de lundi
HIER Des manifestants bloquent la barge et l’amphidrome
2 jours La manif des transporteurs scolaires converge vers Mamoudzou
2 jours Grève de l’intersyndicale de l’Education ce jeudi : UNSA rejoint la FSU
2 jours La France Insoumise : des mesures pour la jeunesse de Mayotte
2 jours Le patrouilleur Le Malin intercepte un palangrier en infraction de pêche

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Koungou : torturé et pendu pour une télé volée
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL