30.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilPolitiqueRevivez le direct du 3e tour, Soibahadine Ibrahim Ramadani élu président du...

Revivez le direct du 3e tour, Soibahadine Ibrahim Ramadani élu président du conseil départemental

Ce matin se déroulait la séance tant attendue pour le département. Après les deux tours des élections départementales, le “troisième tour” a permis de désigner le président puis les 7 vice-présidents. Une femme devient 1ère vice-présidente.

A 11h02, ce jeudi 2 avril 2015, Soibahadine Ibrahim Ramadani a été élu président du conseil départemental de Mayotte.

C’est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivi.
Pour revivre ce live, remontez le fil de la matinée.

12h55. La séance est levée.

12h47. Les premiers mots du nouveau président : «la lutte contre le chômage devient la priorité de cette mandature.»
Soibahadine Ibrahim Ramadani remercie la population de Mayotte de sa confiance mais aussi à ses collègues qui l’ont porté à la présidence. «Je mesure le poids de la responsabilité qui est la nôtre face aux fortes attentes de nos concitoyens.»

Soibahadine Ibrahim Ramadani, conseiller d'Ouangani, nouveau président du conseil de Mayotte
Soibahadine Ibrahim Ramadani, conseiller d’Ouangani, nouveau président du conseil de Mayotte

«Devenir président est certes un honneur, mais les défis qui attendent Mayotte sont encore considérables pour notre jeune département. Nous inscrivons notre objectif commun sous le signe du redressement économique en général.»

Le président annonce le «lancement de grands chantiers structurants de notre département» car «la lutte contre le chômage devient la priorité de cette mandature».
Il souhaite également travailler au transfert des compétences et de gestion, notamment des fonds européens, de l’Etat au conseil départemental.
Enfin, 3e priorité, “nous occuper de notre jeunesse par un déploiement de grands moyens. L’égalité sociale est un des objectifs de notre mandature.»

Pour finir, le président souhaite une gouvernance apaisée, “condition majeure de la mobilisation de tous”. Nous venons de”franchir une première étape dans cet apaisement par l’élection du président” à l’unanimité, a-t-il déclaré.

12h42. Une seule liste a été déposée, elle comporte 7 vice-présidents. Elle est approuvée. La 1ère vice-présidente est Mme Fatima Souffou, de Dzaoudzi-Labattoir.
M. Issoufi Hadj Mhoko, du canton de Bandraboua, devient 2e vice-président, Mme Raïssa Andhum, de Koungou, 3e vice-présidente.
La 4e vice-présidence revient à Issa Abdou élu à Dembéni, la 5e à Mariame Saïd du canton de Mamoudzou 3.
Le 6e vice-président est Mohamed Sidi de Mamoudzou 1, et enfin la 7e vice-présidence revient à Ben Issa Ousseni, élu à Tsingoni.

12h37. Après une longue suspension d’1h24, la séance a repris pour voter les vice-présidents.

Soibahadine Ibrahim Ramadani élu président, à l'unanimité des 26 votants de la nouvelle assemblée
Soibahadine Ibrahim Ramadani élu président, à l’unanimité des 26 votants de la nouvelle assemblée

11h25. Daniel Zaïdani qui n’était pas candidat à sa succession accorde un entretien à nos confrères de Mayotte 1ère. «Nous revenons d’un long combat depuis 2011. En 2011, j’ai été élu d’une voix», explique-t-il. Rupéïsation, redressement des finances, avènement des fonds européens… Il rappelle son bilan. «Les missions que nous avons menées ont permis de redonner de l’espoir.»

Il constate aussi les forces politiques limitées du MDM et en votant pour le nouveau président, il indique avoir souhaité «lancer un message fort». «Nous ne déploierons pas notre énergie et notre capacité intellectuelle à produire un résultat négatif pour l’exécutif.»

«Réussir la départementalisation, la rupéïsation, réussir les fonds européens», voilà la mission de la nouvelle assemblée, selon lui. « Nous ne réclamons aucun siège, aucune présidence de commission, aucune délégation. Il appartiendra à cet exécutif de décider ce qui sera bon pour ce territoire.» Mais il dit aussi être prêt à mettre son expérience au service de Mayotte.

11h13. La séance est suspendue une heure, conformément à ce que prévoient les textes. Cela permet de laisser une heure pour que les vice-présidents se décident sur leur candidature… Une heure de tractations ou les choses sont-elles déjà actées? L’appel du pied d’Ahmed Attoumani Douchina qui a vanté les parcours, les expériences et les bonnes volontés de “l’opposition” qui a voté pour le président, sera-t-il entendu?

11h12. Élection pour le nombre des membres de la commission permanente : 1 président, 7 vice-présidents, et 18 autres membres pour que les 26 élus en fassent. Une commission à 26 membres est votée à l’unanimité.

Soibahadine Ibrahim Ramadani avant le scrutin qui l'a désigné président du conseil départemental ce 2 avril 2015
Soibahadine Ibrahim Ramadani avant le scrutin qui l’a désigné président du conseil départemental ce 2 avril 2015

11h02. Soibahadine Ibrahim Ramadani proclamé président du conseil départemental de Mayotte. Il a fait le plein des 26 voix des 26 élus.

10h57. Fin du scrutin. Début du dépouillement.

10h50. Le scrutin se poursuit. L’ancien président Daniel Zaïdani glisse son enveloppe dans l’urne.

10h33. Début du scrutin. Le premier élu, Issoufi Hadj Mhoko, du canton de Bandraboua, entre dans l’isoloir.

10h29. La candidature de Soibahadine Ibrahim Ramadani est officialisée. Il est le seul candidat, une situation probablement inédite dans l’histoire politique de Mayotte.

10h27. Ahamed Attoumani Douchina annonce qu’il va apporter les 10 voix de son camp au doyen de la séance, Soibahadine Ibrahim Ramadani. Il ne veut pas d’opposition stérile, mais il fait part “d’une volonté de travailler en commun pour l’avenir de cette île”.

Ahmed Attoumani Douchina annonce que "son camp" ne présente pas de candidature
Ahmed Attoumani Douchina annonce que “son camp” ne présente pas de candidature

10h21. Appel à candidature du président de séance. Mais avant, Ahamed Attoumani Douchina souhaite prendre la parole. Il félicite les élus. “La population ne nous a pas élu pour continuer à nous chamailler. Nous avons suscité les unes et les autres beaucoup d’espoirs, beaucoup d’attentes.” Nous avons constaté qu’il y avait deux camps”. Jusqu’à hier soir, il y avait deux camps, dont un de 16 personnes. “Au lieu de présenter une candidature qui viendrait en opposition”, il annonce qu’il ne présente pas de candidature.

10h18. Les 26 élus sont bel et bien présents pour cette première séance.

10h13. La benjamine, secrétaire de la séance, fait l’appel des présents… Ahamed Attoumani Douchina rappelle la secrétaire à l’ordre après qu’elle ait écorché son nom. Pas très fair-play pour la benjamine nouvellement élue!

10h09. Le doyen présente les 26 élus de la nouvelle assemblée, par ordre alphabétique des cantons. Vous pouvez retrouver cette liste en bas de notre direct.

Le public nombreux qui assiste à l'élection à l'extérieur de l'hémicycle, dans une des cours du conseil départemental
Le public nombreux qui assiste à l’élection à l’extérieur de l’hémicycle, dans une des cours du conseil départemental

10h06. Trois rapports doivent être adoptés: celui concernant l’élection du président du conseil départemental de Mayotte, celui qui fixe le nombre des membres de la commission permanente et enfin celui qui encadre l’élection des vice-présidents.

10h05. Le doyen Soibahadine Ibrahim Ramadani, en tant que doyen, prend à présent la présidence de la séance.

10h00. Daniel Zaïdani souhaite la bienvenue aux 13 femmes dans cette nouvelle assemblée et il constate qu’il n’est plus le benjamin du conseil… Une façon de rappeler qu’il fut le plus jeune président d’un conseil général dans toute la France.

9h56. Daniel Zaïdani prend la parole… avec un micro capricieux. Il rappelle la très bonne participation constatée lors des 2 tours des élections départementales à Mayotte. Il espère que les élus travailleront dans un esprit de construction: “Nous sommes observés, nous sommes attendus.”

9h49. Le président sortant, Daniel Zaïdani, fait enfin son entrée dans l’hémicycle. La séance va pouvoir commencer… avec moins de deux heures de retard!

Soibahadine Ibrahim Ramadani, conseiller d'Ouangani pressenti pour la présidence
Soibahadine Ibrahim Ramadani, conseiller d’Ouangani pressenti pour la présidence

9h47. Une réaction de Soibahaddine Ibrahim Ramadani, pressenti pour être président, à ce retard : «On aurait souhaité par respect que les retardataires soient là à l’heure, respect envers la population et leurs collègues et vis-à-vis-à de la préfecture.» Quant à cette élection, il estime qu’il «y aura un moment d’émotion vite oublié. L’essentiel, c’est d’avoir une présidence stable et durable. Au sein des conseillers départementaux, il faut que la confiance règne et que l’opposition soit respectée.»

9h37. Daniel Zaïdani quitte son bureau avec 9 autres conseillers. Il s’apprêterait à entrer dans l’hémicycle. Le quorum qui est de 17 élus serait alors atteint.

9h33. Les tractations se poursuivent en coulisse, ce qui inspire cette phrase à Issouffi Madi, conseiller de Bandraboua: “les faux amis de 2011 sont devenus devrais amis en 2015”.

9h29. C’est le doyen des élus qui doit présider l’ouverture de cette séance. A priori, cet honneur reviendrait donc à Ben Youssouf Chihabouddine ou Soibahadine Ibrahim Ramadani qui, aux dernières nouvelles seraient, à quelques mois près, les deux plus anciens des nouveaux élus. Il devra être assisté de l’élu(e) le ou la plus jeune comme secrétaire de séance.

L'urne de laquelle sortira le nom du nouveau président du conseil départemental
L’urne de laquelle sortira le nom du nouveau président du conseil départemental

9h22. Le président sortant Daniel Zaïdani  n’est pas arrivé dans l’hémicycle… Mais finalement, la séance peut commencer sans lui.

9h10. La séance va commencer. Les élus de Sada, Bouéni et Pamandzi ne sont pas encore présents.

8h50. Les élus s’installent à présent les uns après les autres.  Dans le public, maires, député, sénateur, anciens conseillers généraux,  candidats battus… le gratin de la politique mahoraise est au rendez-vous.

8h40. Justement Soibahadine IBRAHIM RAMADANI vient d’entrer dans l’hémicycle.  Le conseiller départemental d’Ouangani est un des premiers à prendre place.

8h30. La tradition est respectée. Une petite demi-heure de retard et les élus ne sont pas encore dans l’hémicycle. Les rumeurs après les dernières tractations d’hier semblent se focaliser sur un homme pour la présidence. Le suspense va encore durer un petit peu.

8h15. Les portes du conseil départemental sont ouvertes. Les invités s’installent dans les deux zones prévues à l’extérieur pour suivre la séance retransmise en direct. C’est l’effervescence des grands jours ! Difficile de se frayer un chemin pour accéder aux places VIP dans l’hémicycle.

Depuis lundi, au lendemain du second tour, et pour être honnête même avant, les tractations ont été nombreuses pour construire une majorité. S’il a très peu été question de projets, on a en revanche beaucoup parlé de places, de postes et de titres. Cette semaine d’intenses discussions va donc déboucher sur la répartition des sièges au cours de la première séance de la nouvelle assemblée départementale.

2015-06-02 09.08.54Les 26 élus vont prendre place dans un hémicycle légèrement réaménagé avant des travaux plus conséquents prévus plus tard dans l’année pour moderniser le cœur de notre démocratie départementale. Pour la première fois, les femmes vont s’installer à parité à côté des hommes.

Voici, pour mémoire, la liste des 13 binômes élus le dimanche 29 mars 2015 lors du second tour des élections départementales à Mayotte, classés par canton :
Bandraboua
Mme Halima Mdallah BAMOUDOU et M. Issoufi HADJ MHOKO (DVD)

Bouéni
M. Ahamed ATTOUMANI DOUCHINA et Mme Afidati MKADARA (UDI)

Dembéni
M. Issa ISSA ABDOU et Mme Bichara Bouhari PAYET (DVD)

Dzaoudzi-Labattoir
Mme Fatima SOUFFOU et M. Issa SOULAIMANA MHIDI (DVG)

Koungou
Bourouhane ALLAOUI et Mme Raïssa ANDHUM (UMP)

Mamoudzou 1
Mme Armamie ABDOUL WASSION et M. Mohamed SIDI (UMP)

Mamoudzou 2
M. Ben Youssouf CHIHABOUDDINE et Mme Zaihati MADI-MARI (BC-DVG)

Mamoudzou 3
M. Ali Debré COMBO et Mme Mariame SAID (UMP)

Mtsamboro
Mme Toyfriya ANASSI et M. Aynoudine SALIME (UDI)

Ouangani
M. Soibahadine IBRAHIM RAMADANI et Mme Moinécha SOUMAILA (UMP)

Pamandzi
Mme Soihirat EL HADAD et M. Daniel ZAÏDANI (DVD)

Sada
Mme Insya DAOUDOU et M. Nomani OUSSENI (DVD)

Tsingoni
M. Ben Issa OUSSENI et Mme Fatimatie Bintie Darouchi RAZAFINATOANDRO (UMP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance jaune pour les Orages aussi

0
Depuis ce week-end et ses grandes marées, Mayotte est placée en vigilance jaune vagues submersion. Météo France vient de rajouter une vigilance jaune pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.