28.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEconomiePremière habitation en accession sociale en étage à Mayotte

Première habitation en accession sociale en étage à Mayotte

C’est la première fois à Mayotte qu’est construit un bâtiment collectif en accession sociale. En hauteur donc. Même s’il n’a que trois étages, gageons qu’il devrait faire des petits sur une île à forte croissance démographique.

Roukia Lahadji au centre lors de la pose de la première pierre
Roukia Lahadji au centre lors de la pose de la première pierre

Jusqu’à présent, les habitants se voyaient proposer des pavillons individuels, comme c’est le cas à Poroani. Mais impossible de poursuivre en étalement faute foncier ainsi que le rapporte la maire de Chirongui, Roukia Lahadji : « le Plan local d’urbanisme prévoit 700 logements d’ici 2017. La rareté foncière nous contraint à trouver d’autres solutions, surtout qu’il faudra répondre à d’autres programmations dans les années à venir. »

Si l’extension au sol est problématique, on va donc élever les bâtiments en hauteur. Mais attention, on se garde bien de parler d’immeubles ici, « toutes la habitations sont en R+3. On s’est demandé si les mahorais allaient accepter, si cela n’allait pas freiner leur habitudes de partage de repas avec leurs grosses marmites », poursuit la maire.

Un espace pour les festivités mahoraises

Madi Abdoulatuf, élu Chirongui, Joland Khaldi, HSPC, Ali Zalihata, habitante, Hidayia Mahafidhou, pte SMIAM
Madi Abdoulatuf, élu Chirongui, Joland Khaldi, HSPC, Ali Zalihata, habitante, Hidayia Mahafidhou, pte SMIAM

Dans les prochaines multi-habitations, un espace devrait d’ailleurs être dédié aux maoulidas shengué et autres festivités. C’est en tout cas ce qu’annonce Joland Khaldi, le directeur de HSPC, Habitat social à Prix Coûtant, qui a construit le bâtiment de 13 appartements dont la première pierre a été posée ce lundi matin dans le lotissement pavillonnaire de Pororani.

Il rappelle les conditions des accessions sociales (LAS) et très sociale (LATS) : « les appartements qui vont du T2 au T5 ont été vendus à 1.400 euros le mètre carré tout compris. L’Etat prend en charge une partie, et les crédits des propriétaires sont le plus souvent couverts par les aides de la Caisse d’allocations familiales. »

Mixité socialeHabitations en R+3 à poroani

Ali Zalihata est une heureuse nouvelle propriétaire d’un T2 : « mes enfants sont grands. Je vis actuellement seule dans un banga en tôle à Poroani », son sourire dit son impatience d’investir son nouveau logement. Elle a seulement déboursé 1.900 euros d’apport personnel, et devra faire peintures et carrelage. Propriétaire grâce aux aides de l’Etat et de la mairie qui a cédé le terrain.

Justement, c’est en accord avec la mairie que le promoteur a voulu une mixité sociale, puisqu’un appartement a été acheté en accession libre, sans aides sociales.

Pour cette grande première d’habitat collectif en accession, se pose la question d’un syndic pour gérer les parties communes, que la mairie va accompagner, « nous avons d’ailleurs rencontré à Paris le directeur des régies des territoires à ce sujet », indique Roukia Lahadji.

La densification des logements devient quasiment incontournable sur une île dont la population croit de 2,7. Souhaitons que les futures émules de la commune de Chirongui restent sur un programme aussi murement réfléchi.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance jaune pour les Orages aussi

0
Depuis ce week-end et ses grandes marées, Mayotte est placée en vigilance jaune vagues submersion. Météo France vient de rajouter une vigilance jaune pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.